WE apprentissage 16-17 Mars 2019

WE apprentissage 16-17 Mars 2019

27/03/2019 2 Par DominiqueD

Equipage : Carole (apprentie skippeuse), Claire (second), Jean-Claude, Gilles, Claudio, Dominique (skipper)

Samedi 16/3 :
Arrivées au bateau entre 9h et 9h30.

Le petit déjeuner est mis à profit pour échanger sur les attentes de chacun pour ce week-end apprentissage avec des prévisions de vent assez fort d’Ouest le samedi puis annoncé tournant Est le lendemain dimanche.
Le week-end débute par une baignade un peu fraîche pour récupérer les lunettes de Claire tombées à l’eau… :

Après une bonne partie de puzzle pour retrouver le bon ordre des coussins du carré (numérotés depuis…), on se prépare à la sortie avec un passage en revue des éléments de sécurité classiques : démarrage du moteur, utilisation des différentes bouées, utilisation de la VHF, principes des manoeuvres d’homme à la mer. Les harnais sont réglés et passés en revue.
On sort de la calanque de Port Miou vers 12h. Les prévisions de vent d’ouest 20-25 noeuds sont confirmées. La GV est hissée directement avec un ris, génois déroulé au 2/3.
Nous faisons le choix de tirer des bords au près en direction de Marseille.

Repère 1 : Claire, Gilles, Claudio, Carole (à la barre), Dominique

Grand ciel bleu. La mer est assez agitée en allant vers le large avec un vent bien établi.

Repère 2 : Carole (à la barre), Gilles « au réglage »
A Claudio de barrer, Gilles au rappel

Nous profitons de l’état de la mer un peu plus calme pour « déjeuner tranquille » en continuant de naviguer à la hauteur de la calanque de Morgiou (chariot GV choqué sous le vent, ça se voit sur la trace, repère 3). Au menu, salade de riz concoctée par Jean-Claude et quelques charcuteries de Gilles.

« Pause » déjeuner
Petite sieste rapide pour Gilles au rappel

Remontée vers l’Ile de Jarre (repère 4)

Jean-Claude à la barre
Gilles à la barre
Ile de Calseraigne droit devant

Demi-tour vers 15h30 entre Ile de Calseraigne et l’Ile de Jarre avec une mer plus agitée (repère 5) et un vent forcissant : on prend un 2ème ris sur la GV et c’est Carole qui coordonne cette réduction de voilure.
Retour vers Port Miou au largue avec du 25 nds, rafales 30 nds dans la zone entre Jarre et la cote (repère 6) puis mollissant en fin de parcours (20 nds).

Carole, Gilles, Jean-Claude, Claire, Claudio

Visite au moteur de la calanque d’En Vau.

Claudio, Gilles, Claire, Jean-Claude et Carole, en entrant dans la calanque de Port Miou

Retour à la calanque à 16h45. Manoeuvres de port menées de main de maitre par Carole, « l’apprentie » skippeuse ! Debriefing de la sortie avec bon comportement de l’ensemble de l’équipage, en sécurité, avec des conditions assez musclées. Super repas italien proposé par Claudio, en musique, les gâteaux de Carole…

Dimanche 17/3 :
Après une bonne nuit un peu fraiche quand même en ce mois de mars 2019, petit déjeuner et décision de commencer la navigation, vers 9h, par un petit détour vers Cassis pour faire le plein de gasoil, avec un drôle de nuage au-dessus du cap canaille.

En sortant de Cassis, envoi de la GV et tentative d’envoi du génois qui reste bloqué après avoir reculé le point d’écoute d’environ 2 mètres. Après plusieurs tentatives restées infructueuses en jouant sur la tension de la drisse de génois, le choix est fait de ne pas forcer sur le matériel et de voir de plus près l’origine du blocage une fois rentrée dans la calanque.
Pour continuer à naviguer, nous décidons de procéder à des manoeuvres d’homme à la mer (méthode « Quickstop ») en récupérant 2 pare-battages reliés entre eux, sous GV seule + moteur : chacun est passé aux différents postes (barreur, pointeur, régleur de GV…etc). Ces exercices ont été très instructifs pour tout le monde et seront à renouveler avec un génois à poste ! Equipage de haut niveau car aucun pare-battage n’a été perdu.

Manoeuvre d’homme à la mer : Claudio à la barre, Dominique à la GV, Carole pointeuse

La trace GPS de la journée est assez marrante… :

Après un grand bord vers le large sous GV seule et 10-15 nds de vent, petit apéro (léger !) en naviguant puis retour à la calanque au moteur, le vent mollissant. Retour vers 14h30.

Manoeuvre de port par Claudio, de la mano del maestro 😉

Une fois amarré, bon petit repas avec les charcuteries de Gilles.
Carole est montée en haut du mat pour observer l’origine du blocage de l’enrouleur, liée à l’état de l’émerillon (photo à droite ci-dessous).

Rangement et nettoyage du bateau.
Bilan du week-end très positif avec plein de ciel et de mer bleus dans la tête, et des embruns salés dans les yeux. Une belle aventure humaine. Merci à ce bel équipage valeureux !
PS : c’est bon Carole, tu peux y aller toute seule la prochaine fois !
Dominique